Ventilation

" Indispensable pour le renouvellement de l'air intérieur "

La V.M.C. (ventilation mécanique contrôlée) est indispensable au bien être du logement , c’est le poumon du bâtiment, mais surtout elle renouvelle l’air d’un local qui s’appauvrit en oxygène, elle régule l’humidité, évacue les mauvaises odeurs et extrait la pollution intérieure : gaz carbonique, fumées, poussières et polluants : c’est un aspirateur d’air sale.

La ventilation  mécanique contrôléeLe principe de la ventilation

Le renouvellement de l'air dans les locaux habités est une nécessité qui se justifie suivant les trois besoins suivants :
  • Besoin des occupants : le confort et l'hygiène
  • Besoin du bâti : la pérennité du bâti
  • Besoin des appareils à combustion : la sécurité face aux appareils de combustion

L’arrêté du 22 octobre 1969, rend la ventilation obligatoire. elle est générale et permanente, avec balayage de l’air du logement.

De nos jours, plus de 90% des logements neufs sont équipés d'un système de VMC. L'air circulant à travers le logement se trouve ainsi renouvelé toutes les 3 heures environ.
C'est dans un contexte contraignant visant à préserver à la fois l'environnement (réduction des dépenses d'énergie) et l'hygiène (Qualité d'Air Intérieur) que les systèmes de ventilation prennent de plus en plus leur importance par la mise en valeur de leur fonctionnement.

Dans le résidentiel, il existe plusieurs variantes de VMC :

  • VMC simple flux (SF) : insufflation ou extraction seule
  • VMC hygroréglable
  • VMC double flux (DF) : extraction et insufflation conjointes


  • La VMC simple flux
    L'air neuf est admis dans les pièces principales par des entrées d'air autoréglables, généralement situées au dessus des fenêtres, dont le rôle est d'atténuer l'effet du vent pour maintenir constants les débits entrants. Sous l'effet de la dépression générée par le groupe moto-ventilateur (extracteur), l'air traverse le logement transitant des pièces principales vers les pièces d'eaux. L'air vicié est évacué par des bouches d'extraction situées dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, WC…) et adaptées aux besoins de ces pièces.
    Le caisson d'extraction se situe généralement dans les combles. La régulation du débit d'air extrait est assurée sur le piquage du groupe d'extraction.

  • VMC hygroréglable
    Le principe général de fonctionnement d'une VMC hygroréglable reste identique à celui d'une VMC simple flux à la différence que le débit total extrait dépend de l'hygrométrie de l'air (humidité de l'air).
    Débits d'air VMC
    Les systèmes hygroréglables font l'objet d'Avis Techniques qui précisent les débits spécifiques moyens à prendre en compte pour le calcul thermique réglementaire.
    Il existe deux types de ventilation hygroréglable A et B.

    De type A :

    Entrées d'air autoréglables dans les pièces principales,
    Bouches d'extraction hygroréglables dans la cuisine et la salle de bains,
    Bouches d'extraction à ouverture temporisée dans les WC,

    De type B :

    Entrées d'air hygroréglables dans les pièces principales,
    Bouches d'extraction hygroréglables dans la cuisine et la salle de bains,
    Bouches d'extraction à ouverture temporisée dans les WC,
  • VMC double flux
    Comme en VMC simple flux l'air vicié est extrait par la cuisine, les salles d'eau et les WC. L'air neuf est insufflé dans les pièces principales à l'aide d'un deuxième ventilateur par le biais d'un réseau de ventilation et de bouches de soufflage. La VMC double flux présente l'intérêt de pouvoir adjoindre des traitements d'air neuf (filtration, réchauffage, rafraîchissement, humidification…) et en faisant converger les réseaux d'offrir la possibilité de préchauffer l'air neuf par récupération sur l'air extrait à l'aide d'un échangeur à plaques.

    En savoir + sur la VMC double flux à haut rendement